Nouveau !

Le Guide Ultime de l'Immobilier Locatif

Télécharger !

Propriétaires : pouvez-vous louer une pièce avec une surface inférieure à 9m² ?

Actualités

En tant que propriétaire, vous n’avez pas le droit de mettre en location n’importe quoi. L’État a mis en place des règles à suivre, pour éviter que des logements indécents ne soient proposés sur le marché. Qu’en est-il pour les petites surfaces ? Pouvez-vous louer une chambre ou une pièce qui fait moins de 9 m2 ? On fait le point !

Le décret de 2002

Pour louer un bien de petite surface, ce dernier doit respecter une surface minimale, mais aussi certains critères de décence. Ces différentes conditions sont répertoriées dans le décret 2002-120 du 30 janvier 2002. La règle est claire : tout logement mis en location doit avoir une pièce principale avec une surface habitable au moins égale à 9 m². La hauteur sous plafond doit être égale ou supérieure à 2m20. Vous voulez savoir si votre logement rentre dans les critères ? Il faut calculer la surface loi Boutin. Il s’agit de la surface de plancher après déduction de l’espace occupé par les murs, les cloisons, les gaines, les embrasures de portes et de fenêtres ainsi que les marches et cages d’escaliers. La surface prise en compte sera uniquement celle avec une hauteur sous plafond supérieure à 1m80.

Attention : la surface minimale de 9 m² prise en compte est uniquement celle de la pièce principale. Un logement de 9 m² avec des toilettes ou une salle de douche, par exemple, ne pourra pas être loué, car la pièce principale sera alors inférieure à 9 m².

Le RSD : règlement sanitaire départemental

La loi fixe des règles précises pour la mise en location d’un bien. Mais les textes de loi ne sont pas suffisants pour savoir si vous êtes dans la légalité ou non. En effet, il faut également consulter le RSD, le règlement sanitaire départemental. Ce dernier peut prévoir des dispositions différentes. C’est par exemple le cas en Loire-Atlantique, où le RSD fixe la surface minimale à 16 m².

Les exceptions pour louer une pièce de moins de 9 m²

Il existe une alternative pour louer une surface inférieure à 9 m² : le volume total doit dépasser 20 m3.

Exemple : vous avez une pièce de 8 m² avec une hauteur sous plafond de 2m90. Le volume (8×2,90) dépasse 23 m3 et votre logement peut donc être mis en location.

Vous pouvez aussi mettre votre logement de moins de 9 m² en location saisonnière ou le louer en tant que résidence secondaire. Dans ce cas, la surface minimale ne s’applique pas mais vous devrez vous renseigner sur les règles fixées par chaque ville ou commune. Il est aussi possible de louer une petite surface inférieure à 9 m² en tant que local de stockage ou comme bureau. Notez aussi que si vous ne pouvez pas louer votre bien, rien ne vous empêche pour autant de loger l’un de vos proches dedans à titre gratuit. [Lire aussi : Louer gratuitement son logement à un proche]

Le cas particulier de la colocation

Pouvez-vous louer une chambre de moins de 9 m² dans le cadre d’une colocation ? Tout dépend du type de bail mis en place. S’il y a un bail par colocataire, chaque chambre louée doit aussi respecter la règle des 9 m² ou des 20 m3. En revanche, s’il y a un seul contrat de location pour tous les colocataires, il faudra simplement que votre bien propose une pièce principale supérieure à 9 m² ou 20 m3. Il devra aussi respecter les critères de décence.

Quelles conséquences en cas de non-respect ?

Si vous mettez en location un logement qui ne respecte pas les critères de décence, le bail est considéré comme nul. Cela signifie que votre locataire n’a aucune obligation envers vous. Dès lors, il peut arrêter de payer son loyer. Il a le droit de partir sans préavis, mais surtout, vous pouvez être condamné à rembourser les sommes perçues. À noter que si votre logement est en plus considéré comme insalubre, la loi peut vous obliger à reloger le locataire à vos frais.

Vous souhaitez être accompagné(e) par un professionnel de la gestion locative, dans les meilleures conditions et à un prix attractif ? Faites appel à clickandrent.

Matthieu Figeac
Ancien avocat au Barreau de Paris, Co-fondateur de clickandrent et housecorner
Voir ses articles

Prolongez la lecture

Pour devenir expert :

😢 Vous nous quittez déjà ?

Découvrez nos articles d'experts

Voir tous les articles
Fermer