Nouveau !

Le Guide Ultime de l'Immobilier Locatif

Télécharger !

Achat ou location | Nos conseils pour repérer une arnaque

Actualités

Localisation idéale et prix bas par rapport au marché : vous avez trouvé le bien parfait ! Mais parfois, certaines annonces sont trop belles pour être vraies… Il se peut que votre bonne affaire se révèle être en réalité une escroquerie. Alors, comment repérer les arnaques immobilières ? Quels sont les signes qui ne trompent pas ? clickandrent vous aide à démêler le vrai du faux !

N°1 : Faites attention aux prix trop attractifs

Il ne faut pas rêver : un logement de qualité, proposé à un prix alléchant dans une ville très demandée, ça sent l’arnaque à plein nez ! Face à ce type d’annonce, la vigilance est de mise. Lisez bien son contenu en détail : il se peut que l’intitulé, par exemple, indique que le bien se situe à Paris, alors qu’en réalité, il est à trente minutes de train. Il peut aussi tout simplement s’agir d’une fausse annonce : dans ce cas, une personne mal intentionnée souhaite attirer votre attention, dans le but de vous extorquer de l’argent.

N°2 : Passez votre chemin si les honoraires ne sont pas affichés

Depuis 2018, la loi Alur exige que les agences affichent clairement les honoraires pour la vente ou la location d’un bien. Soyez vigilant sur ce point : si vous tombez sur une annonce professionnelle sans aucune mention sur les frais appliqués, il ne s’agit pas forcément d’une arnaque, mais vous êtes en tout cas face à une agence qui manque de transparence. Alors si c’est déjà le cas pour l’annonce, imaginez pour le reste…

N°3 : Refusez d’envoyer des documents avant la visite du bien

Si le propriétaire d’un bien en vente ou en location vous demande d’envoyer des documents (RIB ou pièce d’identité par exemple) avant la visite, méfiez-vous. À ce stade, il n’a besoin que de votre nom et de vos coordonnées pour vous contacter. Une personne qui se montre insistante pour que vous lui fassiez parvenir d’autres informations doit vous mettre la puce à l’oreille. Même si vous avez peur de passer à côté de l’appartement ou de la maison de vos rêves, ne vous laissez pas avoir ! Vos documents personnels pourraient être utilisés à des fins malhonnêtes.


Bon à savoir : même après une visite, dans le cadre d’une location, il existe une liste précise des pièces justificatives [Lire aussi : Mise en location : quels justificatifs le propriétaire peut-il demander au locataire ?]  que le propriétaire ou l’agence est en droit de vous demander.

N°4 : Décelez les mails frauduleux

Les escrocs ont l’habitude des échanges par mail. Souvent localisés à l’étranger, ce type de communication est ainsi plus simple et plus pratique pour eux. Il n’est pas rare qu’ils échangent avec vous pendant plusieurs jours, pour tenter de gagner votre confiance. Si vous n’arrivez pas à avoir votre interlocuteur au téléphone : c’est mauvais signe. Vous pourrez également vous apercevoir que les fameux mails sont remplis de fautes d’orthographe. Les arnaqueurs tentent par ce biais d’obtenir de l’argent (souvent par mandat cash) en prétextant que le bien est très demandé et que c’est une garantie qu’ils prennent. Ne soyez pas dupe : un propriétaire ne vous demandera jamais d’argent avant une visite, et encore moins en liquide ! 


Comment signaler une arnaque ? 

Vous avez la certitude d’être tombé sur une arnaque ? Si vous avez réussi à vous en rendre compte à temps, ce ne sera pas forcément le cas pour tout le monde. Alors, n’hésitez pas à signaler l’escroquerie en ligne. Le gouvernement a mis en place un site dédié pour transmettre des signalements en cas de comportement frauduleux sur internet. 


Vous souhaitez être accompagné(e) par un professionnel de la gestion locative, dans les meilleures conditions et à un prix attractif ? Faites appel à clickandrent. 

Caroline Subtil
Gestionnaire chez clickandrent
Voir ses articles

Prolongez la lecture

Pour devenir expert :

😢 Vous nous quittez déjà ?

Découvrez nos articles d'experts

Voir tous les articles
Fermer