Nouveau !

Le Guide Ultime de l'Immobilier Locatif

Télécharger !

Tout savoir sur l’assurance loyers impayés GLI | Mode d’emploi

Loyers impayés
Gestion locative

Véritable bête noire des propriétaires, le risque d’impayé n’est pas à prendre à la légère. Et pour cause, il représente tout de même 2 à 3% des biens loués, soit plus de 150 000 affaires portées chaque année devant la justice. Pour couvrir vos arrières, une solution : l’assurance des loyers impayés, aussi appelée GLI. Pourquoi est-elle si importante ? Quel contrat souscrire ? Faisons le point.

L’assurance des loyers impayés ou GLI : une garantie importante pour le propriétaire

Mettre son bien en location est souvent un parcours semé d’embûches. Et une fois votre logement loué, vous n’êtes toujours pas à l’abri d’avoir une mauvaise surprise. Lorsque votre locataire décide de ne plus payer le loyer, les ennuis commencent… L’assurance des loyers impayés vous permet d’obtenir une compensation en cas de défaut de paiement de vos locataires. Nous vous la recommandons vivement si les loyers constituent une partie importante de vos revenus. En effet, si vous souhaitez l’expulsion d’un mauvais payeur, sachez que la procédure est longue, et que vous n’avez aucune certitude de récupérer les sommes dues.

Les conditions pour l’assurance contre les impayés de loyer, côté locataire et côté propriétaire

L’assurance vous permet de louer votre bien en étant plus serein, mais sa souscription est soumise à certains critères d’éligibilité. Il faut savoir que le locataire doit répondre aux conditions suivantes si vous souhaitez une assurance :

  • La personne doit être en CDI ou avoir une caution solidaire (un garant) s’il s’agit d’un étudiant ou d’un apprenti ;
  • Il ou elle doit être solvable financièrement ;
  • Ses revenus doivent être trois fois supérieurs au montant fixé pour le loyer.

Attention, si vous souhaitez souscrire une assurance des loyers impayés ou GLI en cours de bail, vous devrez justifier auprès de l’assureur qu’il n’y a pas eu d’impayés au cours des six derniers mois. Dans tous les cas, avant de souscrire votre contrat, ce sera à vous d’effectuer les vérifications nécessaires auprès du futur locataire : contrat de travail, revenus, solvabilité…

En tant que bailleur, vous aurez aussi certaines conditions à respecter de votre côté. Celles-ci peuvent varier en fonction des assureurs, mais généralement, on retrouve les mêmes critères :

  • Un loyer maximum à ne pas dépasser (entre 2 000 et 3000 €) ;
  • Le logement doit correspondre aux normes de location ;
  • Vous ne devez pas demander de caution ou de garant à votre locataire si vous souscrivez une GLI (sauf s’il est étudiant ou apprenti).

Nos conseils pour choisir votre assurance loyers impayés

Comme pour votre assurance voiture ou habitation, vous aurez plusieurs options pour votre GLI. Passons-les en revue pour vous aider à faire le bon choix.

Souscrire seul son assurance

Dans ce cas, sachez que les taux sont généralement plus élevés qu’en agence : de l’ordre de 2,5 %. Il est important de vérifier en détail toutes les clauses du contrat pour éviter que votre demande d’indemnisation ne soit refusée.

La souscription à la GLI en passant par une agence

Vous souhaitez passer par une agence ? Bonne nouvelle : le taux sera plus bas. On estime qu’un pourcentage compétitif se situe en dessous des 2 %. Et l’autre avantage de taille, c’est que l’agence gère le contrat et s’assure du respect de toutes les clauses, vous garantissant ainsi de bien recevoir les indemnités en cas d’impayé.

Les critères pour choisir votre assurance loyers impayés

De nombreuses compagnies d’assurance cohabitent sur le marché, alors comment choisir la bonne pour votre assurance loyers impayés ? Soyez attentif aux éléments suivants :

  • La durée maximale et le plafond d’indemnisation : idéalement, choisissez un contrat sans limite dans le temps et un montant maximal supérieur à 50 000 €.
  • La franchise : choisissez un contrat de préférence sans franchise. Il vous permettra de toucher les indemnités dès le premier mois de défaut de paiement.
  • Le taux : comme évoqué plus haut, on peut aujourd’hui trouver des taux intéressants à moins de 2 %.
  • Les garanties : certains contrats prévoient par exemple une garantie supplémentaire en cas de dégradations ou une garantie de protection juridique.

Retenez que l’assurance des loyers impayés est une solution intéressante pour obtenir réparation en cas de défaillance de votre locataire, mais si, et seulement si, vous respectez bien toutes les conditions exigées par l’assureur.

Vous souhaitez être accompagné(e) par un professionnel de la gestion locative, dans les meilleures conditions et à un prix attractif ? Faites appel à clickandrent.

Romain Dreyfus
Ancien responsable innovation à la Bred, Co-fondateur de clickandrent et housecorner
Voir ses articles

Prolongez la lecture

Pour devenir expert :

😢 Vous nous quittez déjà ?

Découvrez nos articles d'experts

Voir tous les articles
Fermer