Nouveau !

Le Guide Ultime de l'Immobilier Locatif

Télécharger !

Louer son appart sur Airbnb : les 5 risques majeurs

Actualités
Gestion locative

Vous êtes propriétaire d’un logement et vous souhaitez le mettre à la location sur Airbnb pour optimiser vos revenus ? Sur le papier, la location saisonnière a tout pour plaire, mais quand on creuse, on se rend vite compte de ses écueils. D’une part, avec la limite fixée à 120 jours par an, louer de manière temporaire n’est plus aussi rentable qu’avant. D’autre part, ce mode de location ne vous garantit pas de revenus fixes. Voyons ensemble les 5 risques de louer son appartement ou sa maison via Airbnb.

N°1 - Un fort turnover qui entraîne une usure de votre appartement ou de votre maison

Un logement qui perd rapidement de la valeur : c’est bien la crainte de tous les propriétaires. Avec Airbnb, des dizaines et des dizaines de locataires temporaires se succèderont tout au long de l’année dans votre appartement. Avec un turnover si important, il deviendra plus rapidement vétuste et vous devrez passer fréquemment par la case travaux pour redonner à votre bien un coup de fraîcheur.

N°2 - Un calcul finalement pas si rentable

Quand on regarde le prix à la nuit pour un logement Airbnb, on peut vite avoir l’impression en tant que propriétaire que cette option est la plus rentable. Seulement, il faut prendre en compte que la plateforme bloque désormais automatiquement les réservations lorsque vous dépassez 120 nuits par an. Ce qui signifie que votre appartement sera loué seulement… un tiers de l’année tout au plus !

Il faut en plus compter les frais de ménage et d’entretien et les différentes dépenses pour renouveler les équipements (linge de lit, vaisselle…). Et pour finir, de nombreux hôtes Airbnb l’ignorent, mais vous avez l’obligation de déclarer vos revenus locatifs. Ces derniers sont d’ailleurs directement transmis par la plateforme à l’administration fiscale [Lire aussi : Airbnb, revenus locatifs, transmission automatique : tout savoir].

N°3 - Des risques de vol et de dégradation de votre logement

Sur Airbnb, vous n’avez que peu d’informations concernant votre voyageur. Même si les commentaires de votre futur invité sont positifs et qu’il vous a semblé sympathique au téléphone, vous n’avez jamais l’assurance qu’il respecte votre bien. Les mauvaises surprises peuvent être nombreuses. Nuisances sonores, vol d’équipement, dégradation du logement… voulez-vous vraiment prendre le risque ?

N°4 - Des aléas indépendants de votre volonté qui peuvent faire baisser vos revenus

Vous pouvez mettre toutes les chances de votre côté en soignant votre profil, en offrant un accueil irréprochable et en valorisant votre bien avec de belles photos. Mais malheureusement, il y a certaines choses que vous ne pouvez pas contrôler. Lorsque le tourisme baisse, comme cela a été le cas pendant la pandémie du Coronavirus, vous vous retrouvez subitement avec toutes vos réservations annulées et un manque à gagner que vous ne pourrez pas compenser. En optant pour la location classique, le problème ne se pose pas. Votre bien est loué pour une durée de 1 à 3 ans, renouvelable tacitement. Si votre locataire décide de partir, vous avez 1 ou 3 mois, selon la localisation du logement, pour trouver un remplaçant.

N°5 – Une obligation de service pour satisfaire les locataires

Être un hôte Airbnb, c’est comme gérer un établissement hôtelier. Vos revenus dépendent de la satisfaction des personnes que vous recevez. Vous devez vous plier en quatre pour avoir l’assurance d’obtenir un commentaire positif. Au-delà de représenter une source de stress, cela est surtout très chronophage. Vous devez être disponible avant la réservation pour répondre à toutes les questions de vos locataires. Ensuite, il faudra organiser la remise des clés. Durant tout le séjour, l’hôte est joignable à n’importe quel moment pour renseigner les voyageurs. Cette disponibilité de votre part est le gage de clients satisfaits sur Airbnb, mais pour vous, cela représentera surtout beaucoup de temps et d’énergie !  

Vous l’aurez compris : Airbnb n’est pas la solution idéale pour vous assurer des revenus stables sur le long terme. Pour louer votre logement en toute sérénité, tournez-vous plutôt vers la location traditionnelle ou la location meublée [Lire aussi : Propriétaires, vide ou meublé : comment choisir ?].

Vous souhaitez être accompagné(e) par un professionnel de la gestion locative, dans les meilleures conditions et à un prix attractif ? Faites appel à clickandrent.

Matthieu Figeac
Ancien avocat au Barreau de Paris, Co-fondateur de clickandrent et housecorner
Voir ses articles

Prolongez la lecture

Pour devenir expert :