Nouveau !

Le Guide Ultime de l'Immobilier Locatif

Télécharger !

Demander un crédit immobilier sans CDI : comment ça marche ?

Fiscalité

Être embauché en CDI : c’est un statut rassurant pour les banques quand vous souhaitez emprunter. Mais tous les travailleurs ne choisissent pas cette voie professionnelle ! Intérimaires, chefs d’entreprise, auto-entrepreneurs, intermittents du spectacle : comment faire pour obtenir un prêt immobilier ? Cette mission est certes plus compliquée, mais pas impossible. Comment mettre toutes les chances de votre côté pour décrocher votre financement avec un statut atypique ? On vous dévoile tout !

Cas n°1 : emprunter quand on est intérimaire

Les intérimaires ont, pour les banques, un statut précaire. Pourtant, dans de nombreux domaines, faire de l’intérim est monnaie courante et les entreprises n’embauchent pas en CDI. C’est par exemple le cas dans le transport ou dans l’accueil : il n’est pas rare que les travailleurs enchaînent les missions d’intérim. Aux yeux de la banque, vous devrez justifier au minimum de deux ans d’activité en continu, et évidemment, être en mission au moment de votre demande.

Pour obtenir votre crédit immobilier en étant intérimaire, vous devez bien valider les conditions suivantes :

·  Pouvoir justifier d’une ancienneté égale ou supérieure à 1600 heures en tant qu’intérimaire ;

·  Être en mission lorsque vous demandez votre prêt.

Cas n°2 : demander un prêt pour les auto-entrepreneurs ou chefs d’entreprise

Les travailleurs indépendants devront justifier d’une ancienneté de trois ans dans leur activité. La banque demandera alors les trois derniers bilans et les deux derniers avis d’imposition. Il est aussi important de bien communiquer avec l’établissement bancaire pour expliquer votre activité et son potentiel. Il est certain que les professions libérales (médecin, avocat, expert-comptable…) seront plus rassurantes pour le banquier que les nouveaux métiers techniques (développeur web, designer…) qu’il ne connaît pas forcément. N’hésitez pas à donner des informations détaillées sur votre marché.  

Cas n°3 : intermittents & prêt immobilier

Être intermittent est un statut considéré risqué par les banques. Vous devrez pouvoir justifier de la stabilité de vos revenus sur les dernières années. Ainsi, il sera essentiel de bien valider vos 507 heures sur la plus longue période possible. L’établissement financier vous demandera pour votre dossier de fournir vos 3 derniers avis d’imposition et au minimum les justificatifs d’un an de salaire ainsi que votre déclaration pôle emploi.

Bon à savoir : même si la banque accepte votre crédit, il faut savoir que les taux d’emprunt seront généralement plus élevés que pour un profil en CDI. Il y a également la possibilité que l’assurance facture une surprime.

Nos conseils pour soigner votre dossier

Que vous soyez indépendant, intérimaire ou en CDD, vous devrez pouvoir convaincre la banque de votre sérieux grâce à un dossier impeccable. Les revenus ne sont pas le seul point vérifié pour accorder un crédit. L’établissement financier va aussi s’intéresser à votre apport et à votre capacité d’épargne. Vos relevés seront également passés au crible : il est important que vos comptes soient parfaitement tenus et que vous évitiez les découverts pour convaincre votre banque. Cette dernière va aussi regarder la différence entre votre loyer actuel et vos futures mensualités : on parle de saut de charges. Enfin, évidemment, votre taux d’endettement sera également un critère décisif. N’hésitez pas si vous le pouvez à faire votre demande avec un co-emprunteur, qui lui, sera en CDI.

Astuce : il existe des courtiers spécialisés dans les statuts atypiques. En échange d’un pourcentage sur le montant du prêt, ce professionnel s’occupera de trouver le meilleur crédit pour vous auprès de son réseau.

Rassurez-vous, même avec un statut qui sort de l’ordinaire, si vous êtes un bon gestionnaire et que vos revenus sont stables, vous pourrez certainement accéder vous aussi au crédit immobilier ! [Lire aussi : Votre prêt immobilier en 7 étapes]

Vous souhaitez être accompagné(e) par un professionnel de la gestion locative, dans les meilleures conditions et à un prix attractif ? Faites appel à clickandrent.

Romain Dreyfus
Ancien responsable innovation à la Bred, Co-fondateur de clickandrent et housecorner
Voir ses articles

Prolongez la lecture

Pour devenir expert :