Nouveau !

Le Guide Ultime de l'Immobilier Locatif

Télécharger !

Propriétaires : quels sont les petits travaux qui coûtent le plus cher ?

Gestion locative

Vous êtes l’heureux propriétaire d’un bien immobilier que vous mettez en location ? En tant que bailleur, vous devrez mettre la main à la poche pour certains petits travaux. Quels sont les frais à votre charge ? Quelles sont les dépenses courantes pour entretenir votre bien ? Découvrez toutes les interventions essentielles qui peuvent vite faire grimper l’addition et anticipez-les dans votre budget.  

Un budget moyen de 240 € par an alloué aux petits travaux

Un propriétaire dépense en moyenne 240 € par an pour l’entretien de son logement. Les deux premiers pôles de dépense concernent la plomberie et le chauffage, qui nécessitent généralement une intervention tous les ans. Des frais incontournables puisqu’ils permettent d’assurer des conditions de vie saines dans votre logement : impossible d’y couper !

Ensuite, on retrouve aussi l’électroménager et l’ameublement parmi les frais fréquents (tous les deux ans et demi). Pour tout ce qui concerne l’aération et la ventilation, en revanche, les révisions ont plutôt lieu tous les cinq ans mais représentent tout de même 17% du montant total, soit une quarantaine d’euros par an. L’électricité et la serrurerie sont aussi des charges à prendre en compte parmi tous les petits travaux imprévus : environ une vingtaine d’euros par an.  

Des rénovations incontournables pour maintenir la valeur de votre bien

Au fil des années, votre bien immobilier nécessite un entretien rigoureux pour conserver sa valeur. Si les petits travaux du quotidien sont à la charge du locataire [Lire aussi : Réparations locatives : qui règle la note ?], en revanche, ce sera à vous d’assurer les rénovations plus importantes. Par exemple, il faudra penser à refaire les peintures tous les dix ans et le sol tous les quinze ans, si vous avez posé du stratifié ou de la moquette. Le ballon d’eau chaude est aussi un élément à changer en moyenne tous les quinze ans. Il faut également tenir compte de l’évolution des normes de construction et des nouveaux enjeux d’économie d’énergie, qui vous obligeront certainement à refaire à neuf vos ouvertures tous les vingt ans. Finalement, les premières années, les coûts liés à la rénovation seront assez faibles. C’est généralement au bout d’une dizaine d’années qu’il faut commencer à entreprendre des travaux plus importants pour maintenir votre logement en bon état. Heureusement, il existe des solutions pour faire baisser la facture !

Les préconisations pour alléger la facture en cas de travaux de rénovation

Vous n’avez plus le choix et vous devez effectuer des travaux de rénovation afin de remettre votre maison aux normes en vigueur ? Ces derniers peuvent vite mettre à mal votre budget, mais quelques astuces vous aideront à réduire les coûts :

  • Pensez à comparer les devis pour trouver le meilleur rapport qualité / prix et faites jouer la concurrence ;
  • Demandez des devis détaillés pour éviter les mauvaises surprises et les coûts supplémentaires à l’arrivée ;
  • Faites appel à des particuliers pour réduire le coût de la main d’œuvre,
  • Mettez la main à la pâte et sollicitez vos proches pour les petits travaux qui sont à votre portée ;
  • Profitez des soldes pour acheter vos matières premières (sol, peinture…) ;
  • Consultez les différentes aides de l’état pour les travaux de rénovation énergétique : certaines concernent uniquement votre résidence principale mais d’autres peuvent s’appliquer aussi pour un logement mis en location (TVA à 5,5% par exemple).

Vous souhaitez être accompagné(e) par un professionnel de la gestion locative, dans les meilleures conditions et à un prix attractif ? Faites appel à clickandrent.

Romain Dreyfus
Ancien responsable innovation à la Bred, Co-fondateur de clickandrent et housecorner
Voir ses articles

Prolongez la lecture

Pour devenir expert :