Nouveau !

Le Guide Ultime de l'Immobilier Locatif

Télécharger !

Propriétaires : les 6 étapes pour mettre votre bien en location

Gestion locative

Avant de louer son logement, un propriétaire a différentes formalités à effectuer. Vous vous apprêtez à mettre votre bien en location pour la première fois ? De la recherche de locataire jusqu’à la signature du bail en passant par les diagnostics, suivez tous nos conseils pour que l’opération se déroule avec succès.

N°1 Réaliser les diagnostics obligatoires

Que vous décidiez de louer votre bien en location nue ou meublée, il existe un certain nombre de diagnostics obligatoires à effectuer avant :

  • Le DPE : il s’agit du diagnostic de performance énergétique qui permet d’informer le locataire sur la consommation en énergie du logement. Ce document classe votre bien avec une lettre, de A à G ;
  • Le CREP : le constat de risque d’exposition au plomb est obligatoire pour tous les logements construits avant 1949 ;
  • L’état des risques naturels, miniers et technologiques : ce document est nécessaire uniquement si votre logement se situe dans une zone à risque ;
  • L’état de l’installation intérieure de l’électricité : ce constat donne un aperçu de la sécurité des installations électriques d’un logement. Il est obligatoire si ces dernières datent de plus de 15 ans ;
  • L’état de l’installation intérieure du gaz : ce sont les mêmes conditions que pour le document concernant l’électricité.

[Lire aussi : Les diagnostics obligatoires]

N°2 Définir le montant du loyer

Il s’agit d’une étape importante, à ne pas prendre à la légère. Votre bien doit être mis en location à un prix cohérent par rapport au marché. Premièrement, vérifiez si votre logement se situe dans une zone tendue, où les loyers sont encadrés. C’est par exemple le cas dans la capitale.

En dehors des villes dites tendues, ce sera à vous de fixer librement le montant du loyer. Renseignez-vous sur les différents prix pratiqués dans votre quartier afin de rester aligné sur le marché. L’emplacement est un critère déterminant, tout comme la proximité des transports, des écoles ou encore des commerces. Le loyer se fixe aussi en fonction des qualités du logement : la surface, le nombre de pièces, les prestations, l’étage ou encore les annexes.

N°3 Trouver un locataire

C’est un défi de taille pour un bailleur : trouver un locataire sérieux, qui prendra soin du logement tout en réglant le loyer en temps et en heure. Plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Confier la gestion de votre bien à des professionnels : dans ce cas, l’agence s’occupe de tout de A à Z et vous offre une vraie sérénité ;
  • Louer le bien par vous-même : ce sera à vous de diffuser en ligne une annonce et de faire le tri parmi les différents dossiers que vous recevrez.

Si vous décidez de gérer la location, il faudra commencer par rédiger une annonce attractive et effectuer des clichés qui donnent envie. Ensuite, vous devrez organiser les visites. Pour bien prendre le temps de vérifier le sérieux des locataires, nous vous conseillons de recevoir chacun d’entre eux de manière individuelle plutôt que groupée. Le choix du candidat se fera ensuite en fonction du dossier mais il y a aussi souvent une part de feeling qui entre en jeu.

N°4 Préparer le bail et signer l’état des lieux

Vous avez trouvé le locataire parfait ? Il vous reste maintenant à préparer le bail et à le signer. Vous pourrez imprimer directement un modèle en ligne et le remplir avant de le soumettre à votre locataire pour signature. En annexe au bail, vous devrez également établir un contrat d’état des lieux d’entrée. Ce document est indispensable pour vous protéger en cas de futur litige. Il permet de dresser le détail précis de l’état du logement et des meubles et équipements mis à disposition.

N°5 Assurer le logement et les loyers

L’assurance habitation n’est pas obligatoire pour le propriétaire mais nous vous la recommandons vivement pour éviter d’éventuels désagréments. Ce contrat vous permettra d’être couvert en cas de sinistre ou de dégât lié à un vice de construction ou un défaut d’entretien.

Une autre garantie est importante pour le bailleur : la GLI, ou garantie des loyers impayés [Lire aussi : Tout savoir sur l’assurance loyers impayés]. Cette assurance vous protège en cas de locataire défaillant, à condition que ce dernier respecte les conditions fixées par le contrat.

N°6 Déclarer les revenus locatifs

Tous les loyers que vous percevez sont soumis aux impôts sur le revenu. Il sera donc indispensable de bien les inscrire lors de votre déclaration annuelle auprès de l’administration fiscale. Le régime fiscal dépend du type de location. Si vous louez un bien vide, vos revenus seront de l’ordre du foncier.  Dans le cadre de la location meublée, les loyers seront à déclarer dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux [Lire aussi : La fiscalité des revenus locatifs]

Vous souhaitez être accompagné(e) par un professionnel de la gestion locative, dans les meilleures conditions et à un prix attractif ? Faites appel à clickandrent.

Matthieu Figeac
Ancien avocat au Barreau de Paris, Co-fondateur de clickandrent et housecorner
Voir ses articles

Prolongez la lecture

Pour devenir expert :